Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:38

 

 Mon mois préféré était sur le point de commencer : juin .... et avec lui arrivent l'été attendu, la chaleur du soleil, le chant des grillons, la couleur des fleurs.

 

Arrivent les températures agréables et arrive la brise.

 

Celle que tu apprécies lorsque tu ressens de la lassitude, lorsque tu es fatigué de quelque chose et tu la sens qui passe sur ton visage ... qui effleure tes cheveux, comme si elle caressait ton âme. Et tu ris, même si tu es triste. 

 

Sentir la brise te procure la paix.

 

La brise est sensationnelle, tu éprouves la sensation de joie, comme si on te berçait.

 

Elle te fait te souvenir de ton enfance, te sentir libre, te fait rêver, elle te fait te rappeler d'où tu viens et où tu vas.

 

Une brise vient, te frôle et s'en va.

 

Mais tu la ressens dans tout ton être.

 

Elle te caresse la peau, mais atteint ton coeur, si subtilement.

 

La brise est belle, la brise n'est jamais méchante.

 

Toujours associée à quelque chose de positif, n'est-ce pas?

 

BRISE, c'est ma galga

 

 

Emanuelle Framiglio

 

 

 

 

Brisa552939_10150836977861516_476408407_n.jpg

 

 

Emanuelle Framiglio
Emanuelle Framiglio
Empezaba mi mes predilecto: Junio ....y con él llegó : el esperado verano, el calor del sol, el canto de los grillos, el color de las flores.

Llegan las temperaturas agradables y llegan las brisas. 

Esas que se agradecen cuando uno siente hastio, cuando estas agobiado por algo y la sientes en tu cara...como remueve tu pelo, como te acaricia el alma.Como te hace sonreir aunque estes triste.

Sentir la brisa te da paz.

La brisa es sensacional, sientes tal sensación de regocijo,es como si te acunaran.

Te hace recordar tu infancia, te hace sentir libre,te hace soñar, te hace pensar de donde vienes y adonde iras.

Una brisa, llega, te roza y se va.

Pero la sientes en todo tu ser.

Te acaricia la piel pero llega a tu corazón, tan sútilmente.

La brisas son bonitas, las brisas nunca son malas.

Siempre se asocian con cosas positivas, piensalo, a que si?

BRISA, es mi galga.

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 10:09

 

Même s'il ne peut plus être avec toi ....

 

 

Peut-être n'avait-il que lui. Il représentait le seul être avec qui partager une existence pleine d'obstacles et de méchanceté. C'étaient des amis fidèles comme seuls les chiens peuvent l'être : ils auront partagé des jours durant lesquels la faim tenaillait leur estomac, divisant un quignon de pain, laissé-là, sur le chemin. Ils auront dormi recroquevillés l'un contre l'autre pour se tenir chaud durant les nuits froides, échangeant en silence avec le langage du coeur. A présent, il est seul, dans la dernière étreinte de son ami d'errance avec lequel ils couraient dans les rues en évitant les coups de bâton d'êtres immondes, qui n'ont rien de divin. Il veille son ami décédé, comme s'il voulait le protéger du sommeil fatal. Jamais plus le fidèle compagnon de route ne se réveillera, victime de mains qui ne savent qu'accroître la crauté, avec la même froideur de ceux qui ne connaissent pas la signification du mot : compassion. Dire adieu à un ami est douloureux, mais l'adieu d'un chien est déchirant, sincère et profond. Il l'a certainement vu s'écrouler à terre, alors que le poison faisait son effet. Il l'aura entendu hurler, alors que ses organes éclataient ... il aura demandé de l'aide comme il pouvait ... ou peut-être savait-il déjà que pour un chien, on ne fait rien .... La résignation que l'on peut lire dans ses yeux vaut plus que mille discours.

 

 

J'ai trouvé cet article qui date de 1998 ... mais je ne pouvais pas ne pas le publier.

Merci à tous ceux qui l'ont lu.

Damiano Asaro

 

 

  

Grazie Mafalda!

amico197480_199238506764487_100000350178993_567357_6042912_.jpg

 

 

 
Forse aveva solo lui. Era l'unico essere a questo mondo con cui poteva condividere una vita piena di stenti e cattiverie. Erano amici fedeli, come solo un cane sa esserlo: avranno condiviso giornate in cui i crampi della fame contorcevano lo stomaco, dividendosi un pezzo di pane lasciato per strada. Avranno dormito acciambellati l'uno vicino all'altro per scaldarsi nelle notti fredde dialogando silenziosamente con il linguaggio del cuore, scambiandosi a vicenda vissuti passati. Ed ora è rimasto solo nell'ultimo abbraccio al compagno di antiche giornate trascorse a correre per le strade, per evitare i bastoni di esseri immondi che non hanno nulla di divino. Veglia l'amico morto, quasi a volerlo proteggere nel sonno mortale. Non si risveglierà mai più il fido compagno di viaggio, vittima di mani che sanno elargire solo crudeltà, con la stessa freddezza di chi non conosce il significato della parola compassione. Dire addio ad un amico è doloroso, ma l'addio di un cane è straziante, sincero e profondo. Lo ha visto di certo rotolare nella terra, mentre il veleno faceva il suo effetto. Lo avrà sentito urlare mentre gli organi gli scoppiavano dentro.......avrà chiesto aiuto come meglio poteva fare........ o forse già sapeva che per un cane questa azione non esiste...... La rassegnazione nei suoi occhi vale più di mille discorsi. Ho trovato questo articolo datato 1998.....ma non potevo non pubblicarlo....grazie a tutti coloro che lo hanno letto. Damiano Asaro
Par : Damiano Asaro
 1  
Partager cet article
Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 22:08

Julio Ortega II

J'aimerais que dans toutes les écoles, même si c'est dur, l'on montre des photos de chiens et de chats torturés, en mentionnant que les auteurs de ces monstruosités sont en liberté et que même s'ils sont découverts et jugés, aucun d'eux ne finira en prison. La prison étant le seul endroit où devrait rester quiconque fait preuve d'instincts criminels le rendant capable de martyriser avec fureur et de tuer ces créatures.

 

Pour sûr que certains y verraient une atteinte contre les droits des enfants en exposant ces derniers à des images qui pourraient leur causer un traumatisme. Curieusement, partie de ces protecteurs de l'enfance sont les mêmes qui ne trouvent rien à redire au fait que ces mêmes enfants assistent à des corridas, à toute sorte de fêtes taurines, pratiquent la chasse avec leur père ou se rendent au cirque produisant des animaux.

Ça ne serait pas plutôt, Messieurs les Politiques, qu'en fait vous avez peur de réveiller chez l'enfant une attitude de révolte face à la permissivité à l'égard de la maltraitance animale? Et qu'au fond, vous préférez assumer le risque qu'un adolescent de 16 ans vide les orbites d'un podenco et le caillasse à mort, que quelqu'un taillade à vif un berger allemand ou que des enfants sectionnent la colonne vertébrale d'un chat, plutôt que de proposer des solutions pour ce qui a atteint le paroxysme de la tragédie et qui constitue la première étape de celui, qui, probablement, franchira le pas en faisant des victimes humaines.

 

 

 

 

julio-Ortega430850_106639479465582_100003585900800_21302_44.jpg

 

 

 


 

Me gustaría que en todos los colegios, por más duras que sean, se exhibiesen las fotografías de perros o gatos torturados, acompañadas de la aclaración de que los autores de esas salvajadas están en libertad y que en el caso de ser encontrados y juzgados, ninguno de ellos acabará en la cárcel, que sería el único lugar en el que puede permanecer alguien que alberga esos instintos criminales y es capaz de martirizar con saña y matar a esas criaturas. 

Claro, que unos cuantos lo verían como un atentado contra el derecho de los niños a no ser expuestos a imágenes que puedan causarles algún tipo de trauma, pero curiosamente parte de estos valedores infantiles son los mismos que no tienen el menor reparo en que los mismos críos vean corridas de toros, acudan a festejos taurinos de todo tipo, practiquen la caza con sus padres o vayan a circos con animales. 

¿No será, Señores Políticos, que lo que realmente les ocurre es que tienen miedo de despertar en los infantes una actitud de rebeldía ante la permisividad con el maltrato a los animales y, tal vez, en el fondo, prefieren asumir el riesgo de que un adolescente de dieciséis años le vacíe los ojos a un podenco y lo mate a pedradas, que alguien seccione vivo a un pastor alemán, o que unos niños le partan la columna vertebral a un gatito, antes que el de afrontar soluciones para lo que ha adquirido la magnitud de tragedia y constituye los primeros pasos de quienes, probablemente, acabarán dando el salto hacia víctimas humanas?

Texte plein de bon sens...!!!

La violence est un fléau dont l'humain se repaît.


Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 14:33

 

Ses yeux rencontrèrent les miens.

 

Elle marchait lentement le long des couloirs, en regardant de manière craintive les cages. Immédiatement, je sentis qu'il fallait que je vienne à son secours. J'ai remué ma petite queue, mais pas trop, il ne fallait pas qu'elle ait peur.

 

Elle s'arrêta devant ma cage et moi, je me mis sur le côté pour cacher le petit incident, qu'il y avait sur le sol. Je ne voulais pas qu'elle sache que l'on ne m'avait pas sorti promener aujourd'hui. Parfois les soigneurs sont très occupés et je ne voulais pas qu'elle ait une mauvaise opinion d'eux.

 

Pendant qu'elle parcourait ma fiche sur le grillage, j'espérais qu'elle n'éprouvât pas de pitié quant à mon passé. Je ne veux regarder que l'avenir et c'est ce qui doit faire la différence auprès de la personne.

 

Elle s'est agenouillée et elle a commencé à faire des petits bruits, comme des bisous. J'ai collé mon épaule et ma tête contre les barreaux de la cage pour la réconforter. Les douces extrêmités de ses doigts caressaient mon cou, on voyait bien  qu'elle était désespérée et qu'elle voulait de la compagnie  ...

 

Une larme coula le long de sa joue et je lui offris ma patoune pour qu'elle sache que tout allait bien se passer. Tout à coup la porte de ma geôle s'ouvrit et son sourire fut tellement éclatant que je lui sautai dans les bras.


Je lui promis que j'allais bien me comporter, de prendre soin d'elle, je lui promis que je resterais toujours à ses côtés, je lui promis de faire tout ce qui aurait été dans mes cordes pour pouvoir profiter de ce sourire radieux et de la brillance de ce regard.


J'ai été très chanceux qu'elle traverse aujourd'hui ce couloir.


Il y a tant de gens de par le monde qui n'a jamais mis les pieds dans ces couloirs. Tellement de personnes qui doivent être sauvées. Moi au moins, j'ai pu sauver une personne.

 

Aujourd'hui, j'ai recueilli un être humain.

 


texto404268_286380941415197_251674228219202_720599_20135573.jpg

 

Tiré de : 1.000.000 Firmas para acabar con el maltrato animal

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 21:58

 

Et un café, un!!


En version Ristretto ou Expresso, le café est un nectar dont certains ne peuvent plus se passer. Et pour cause, son arôme, sa mousse onctueuse font qu'il nous réconcilie avec une dure journée de labeur.


Une gorgée après l'autre et c'est l'arabica qui nous charme... les kilomètres de plantations défilent devant nos yeux émerveillés, la moiteur d'une nuit d'été...


Stop, n'en jetez plus!!


Mousse ou pas mousse, il est des jours où même le café ne résout rien! 

En tous les cas, ce café-ci, semble vouloir me parler...

Eh? Quoi?... tu voudrais ta liberté?


Mais mon pauvre, personne n'est libre, pas même toi! Surtout pas toi.


 

 

      C'est toi mon café????


cafe-seres408936_170900269678036_100002741924553_208700_71.jpg

Tiré du mur de Ser Es

 

Café, tu m'entends????


Tes orbites vides, ta bouche en interrogation. Tu sembles à toi seul incarner le cri silencieux de ceux qui n'ont plus la parole, ou qui ne l'ont jamais eue...

 

Victime d'un système de consommation qui te broie. Que voilà, un triste ilôt de paradis.

Rien n'est vrai... ni ta mousse, ni ton arôme.

Emprisonné dans ta petite tasse, trop ristrette... tu attends d'être englouti à jamais. Personne n'entendra ta plainte.

Ou, si, moi, peut-être!!!... mais qu'y puis-je à part te laisser, là, à te consumer sans te consommer....?

 

Ristretto ou Expresso, jamais plus je ne te considérerai de la même manière à partir d'aujourd'hui.


Alors Monsieur... c'est pour vous le  ristretto???

 

Plus envie.....

 

© M.S.

 

 


 

Café, m'entends-tu?

Liberté, personne n'est libre

Ton cri silencieux

Victime d'un système de consommation qui t'écrase


 


Partager cet article
Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 06:30

 

 

 

 

neige329806_155130337921696_100002741924553_174056_18685524.jpg

Tiré du mur de Ser Es

 

 

 

 

Et le silence se tut....


La nature se mira dans l'immensité
Encore une fois, l'Homme s'était acharné
Il l'avait, lâchement, bafouée
Il l'avait, brutalement, blessée

Comment résister à cet hôte?
Si peu enclin à reconnaître sa faute?
Elle a gardé la tête haute
Elle fera en sorte qu'il tressaute

La nature se mira dans sa tristesse
Pourtant, elle n'aurait dû n'être que liesse
Dans un tournoiement de saisons d'ivresse
Tournant le dos à tant de bassesse

Entrée dans l'hiver comme pour se protéger
Parviendra-t-elle à tout effacer?
A mettre, encore une fois, tous ces griefs de côté
Toutes ces horreurs disparaîtront-elles sous cette névé?

Chaque année, la Nature nous offre une nouvelle chance
De conclure avec elle une véritable alliance
Faut-il qu'elle tire, à jamais, sa révérence
Pour qu'enfin nous nous apercevions de feu son existence?
© M.S.
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 23:42

 

Traduit par Les animaux maltraités

 

 

JOYEUX NOËL!!!!

 

Je m'apppelle Perla et c'est mon premier Noël en famille, la même qui m'a sortie de la rue, alors que j'étais plus morte que vive. Je vous demande à tous que vous continuiez à aider mes frères qui sont abandonnés. Beaucoup ont été maltraités. S'il vous plaît, offrez-leur une chance comme celle que j'ai moi-même eue.

Merci

Perla

 


 

perla-mensajedenavidad.jpg

 

 

Joyeux Noël!!! en particulier

* A toi, qui à travers ton noble effort sauves tant d'animaux de la pire des morts, parfois au péril de ta vie

 * A toi, qui de condition modeste, apportes ton argent pour les aider à calmer leur douleur et ce faisant tu te sens riche.

* A toi, à qui les forces viennent à manquer d'avoir trop lutté pour eux, éprouvant une rageuse impuissance face à la méchanceté humaine et qui attends que justice se fasse.

* A toi pour ne pas faire cas des gens qui ne te comprennent pas en poursuivant ton labeur et en attendant la récompense : leur regard chargé de tendresse.

* A toi, qui ne détournes pas les yeux, lorsque tu les vois blessés sur le bord d'une route.

* A toi, qui parviens à trouver du temps pour leur tendre la main au dépens de ton sommeil et de ton repos.

* A toi, qui dénonces, sans t'avouer vaincu, en dépit des risques.

* A toi, qui as toujours une petite place dans ta maison pour les abriter et un coeur d'or pour leur donner de la tendresse.

 

A vous tous et à chacun d'entre vous, je veux vous adresser mon admiration pour l'incommensurable labeur réalisé.

Merci en leur nom, ceux qui n'ont pas de voix, mais qui sont dotés d'une grande sagesse.

Un bisou

Gracia



      © les animaux maltraités. Tous droits réservés


Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 11:06

 

Commenté et traduit par Les animaux maltraités

 

Ce post est empreint d'une émotion particulière....


Sans se connaitre, alors que des milliers de kilomètres nous séparent...

Ser Es de Buenos Aires a commenté en espagnol une photo tragique d'Eva Nemeti de Save Hungarian Shepherd Dogs from Being Killed.

 

Par-delà les monts, par-delà les obstacles, l'amour pour les animaux est le même.

 

Alors, je replace ma petite phrase...

"La maltraitance n'a pas de frontières, l'entraide non plus!"

 


 


 

"Jamais on ne pourra comprendre le comportement humain"

 

Je veux comprendre ... 

Je dois trouver une réponse... car je ne sais comment y parvenir ...

J'ai de la peine à respirer, ... j'ai froid ....

Si tu es un être humain, s'il te plaît... sois moins animal .... et sois plus humain. Sois un être humain et non une bête pensante ... mais c'est curieux ... tu ressens exactemement la même souffrance que moi...

Si je tremble et si mon estomac gargouille, ce n'est pas parce s'y cache un haut-parleur répétant le même disque à tes oreilles bouchées .... c'est parce que j'ai faim et j'ai froid... je ne me trémousse pas parce que j'ai envie de danser, mais parce que mes os sont congelés ...

Je suis mort, frappé d'un virus fatal : "Apathie et indifférence"

Ne l'attrape pas comme mon maître, car ces chaînes ce n'est pas moi qui me les suis mises pour me montrer comme les humains le font avec leurs joyaux... ces chaînes sont gelées... et elles m'immobilisèrent en m'empêchant de me réparer du froid ... car, bien sûr, je peux être fidèle à mon maître, mais je ne suis pas stupide au point de vouloir mourir de froid ...

Je ne demande pas vengeance, seulement que vous fassiez attention de ne pas être contaminés à votre tour, car cela signifiera la mort pour tous ceux qui feront partie de l'entourage de cette personne ... que ce soit des animaux, des humains ou des plantes ...

A présent, je suis dans un lieu plus chaud ...

Alors, prends soin de toi ... Adieu.

 

 


Hongrie300447 143090232459040 100002741924553 148085 828261


© Eva Nemeti, Save Hungarian Sherpherd Dogs From Being Killed

‎"Jamás se podrá entender el comportamiento humano"
Necesito entender... 
Necesito buscar la respuesta... porque no la puedo hallar...
Me cuesta respirar... tengo frío... 
Si eres humano, por favor... sé menos animal... y sé más humano... sé un ser humano y no una bestia pensante.... pero qué curioso... sientes exactamente el mismo sufrimiento que yo... 
No tiemblo ni me estómago produce sonidos porque tiene un parlante con un disco repitiéndolo frente a tus tapados oídos... tengo hambre y tengo frío... no tirito porque tenga ganas de bailar con mis huesos congelados... 
He muerto por un virus letal: "Apatía e indiferencia"
Que no te contagie como le pasó a mi dueño, porque estas cadenas no me las puse yo porque me gusta lucirlas como las joyas en los humanos... estas cadenas están heladas... y no me dejaron moverme y cubrirme del frío.... porque puedo ser fiel a mi amo a pesar de todo el daño que me produzca, pero no soy estúpido para dejarme a mí mismo morir de frío...
No pido venganza, sólo que se cuiden del contagio, porque es letal para quienes rodean a esa persona... sean animales, humanos o plantas... 
Yo ahora estoy en un lugar más cálido... 
Sólo cuidate... adiós.
 

© Ser Es

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 12:23
Traduit par Les animaux maltraités

Pour eux : pour les chiens errants

Pour les abandonnés.
Pour ceux qui n'ont pas de race.
Pour ceux que les gens caillassent parce qu'ils sont maigres, galeux.
Pour ceux qui n'ont jamais su ce qu'était un foyer.
Pour ceux qui font les poubelles pour extraire ce que les humains jettent.
Pour ceux qui ne furent jamais aidés par une quelconque institution.
Pour ceux qui doivent esquiver les voitures, dont les conducteurs font exprès d'accélérer.
Pour ceux dont le simple effleurement de leur corps maigre dérange.
Pour ceux, qui même si nous ne le voyons pas laissent couler une larme de tristesse.
C'est pour eux que nous oeuvrons et nous le ferons jusqu'à notre dernier jour...
Pour moi ça a été une évidence ... j'ai adoré!!!!

                                               Par Isabel Couso  (Celeste)

Celeste, avant
c310764 2016565783100 1512516924 31547070 76873910 n

Celeste, à présent
celeste331462_2081423604505_1512516924_31588913_631415993_o.jpg


Toto/Pitty, avant (El Campito Refugio)
toto-pitty59040_10150274811765224_303147460223_15013949_598.jpg


Toto/Pitty, à présent (El  Campito Refugio)
toto-pitty297229_10150782475890224_303147460223_20860492_51.jpg

Torcuato, avant (El Campito Refugio)
torcuato167391_10150383048040224_303147460223_17055800_8387.jpg


Torcuato, à présent ( el Campito Refugio)
torcuato251469_10150631583925224_303147460223_19157607_2045.jpg


Gaby, avant (el Campito Refugio)
gaby168951_10150404408170224_303147460223_17414321_3268031_.jpg


Le dos de Gaby
gaby180391_10150406591425224_303147460223_17445842_5325916_.jpg

Le dos de Gaby après les soins
gaby217605_10150549579655224_303147460223_18269420_7271923_.jpg

Gaby, à présent (el Campito Refugio)
gaby228200_10150600771225224_303147460223_18828426_6951826_.jpg

Si vous voulez soutenir le Campito Refugio, n'hésitez pas.

Cliquez sur le lien suivant. 
J'avais en son temps diffusé une vidéo
Merci

Souvenez-vous :

Isabel Couso

Para ellos: Para los callejeros.
Para los abandonados. Para los sin raza. Para los que la gente apedrea porque estan flacos o sarnosos. Para los que nunca supieron lo que es un hogar. Para los que revuelven la basura rescatando lo que los humanos tiran. Para los que jamas tuvieron el apoyo de ninguna autoridad. Para los que tienen que esquivar autos porque aceleran para atropellarlos. Para los que la gente no soporta que los rocen con sus cuerpos flacos. Para los que, aunque no los veamos, dejan escapar una lágrima de tristeza. Para ellos trabajamos y lo haremos hasta el fin de nuestros dias... Lo tomé prestado...me encantó!!!

 

 

 

© les animaux maltraités. Tous droits réservés.

 


Partager cet article
Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:19

 

Merci Ayelen !!!!

 

foto294458_10150341781445683_252989820682_8558933_207706981.jpg

 

Prête-moi ta maison juste un instant

 

Je n'ai pas de voix pour t'appeler

Uniquement mes yeux qui te parlent en silence

Je ne sais travestir mes sentiments

Et ce que je ressens transparaît dans mon regard.

 


Moi aussi, j'ai été dans un petit ventre au chaud

Et je ne sais toujours pas pourquoi on m'a laissé

Je pense que Dieu m'a sauvé cette même après-midi

Quelqu'un m'a dit qu'ils ont tué ma mère

 


Je te promets d'être fidèle, de te protéger

Ne pas te déranger, me tenir à une certaine distance

Etre avec toi si tu as besoin de ma tendresse

Et rester tranquille, même si je meurs d'envie de te faire un bisou.

 


C'est peu ce que je demande... je ne demande rien

Un peu de nourriture, un peut d'affection de temps à autre,

Une petite couverture pour dormir au chaud

Autrement, ça ne fait rien, je reste ici

chez moi ...

 

 


Il n'y a pas de place pour le silence

ni pour des mains qui ne frappent pas

Je comprends ... tes raisons

Comprends ... mes manques

Je sais que tes raisons t'incommodent

Mais sais-tu que mes manques sont en train de me tuer???

 


Peut-être que tu tiens ma vie entre tes mains?

Je ne sais pas ce que me réserve aujourd'hui

La même faim... le même froid

Peut-être un coup? Ce que je ne peux par contre pas te garantir 

C'est si demain tu auras la possibilité que tu as aujourd'hui de me recueillir

 


Sors-moi de la rue

Prête-moi ta maison, juste un instant ...

 

D'après Capitan Bermudez Mascotas, traduit par M.S.

 

 

 

 

PRÉSTAME TU HOGAR POR UN RATITO (PARA LEER Y COMPARTIR)

YO NO TENGO VOZ PARA LL ...AMARTE
SOLO MIS OJOS QUE TE HABLAN EN SILENCIO
YO NO SE DISFRAZAR MIS SENTIMIENTOS
Y LO QUE SIENTO SE ME NOTA EN LA MIRADA.

TAMBIEN YO, ESTUVE EN UN VIENTRE CALENTITO
Y AÚN NO SE PORQUE FUE QUE ME DEJARON
CREO QUE DIOS ME RESCATO AQUELLA TARDE
ALGUIEN ME DIJO QUE A MI MADRE LA MATARON

YO TE PROMETO SERTE FIEL Y RESGUARDARTE
NO MOLESTARTE Y GUARDAR CIERTA DISTANCIA
ESTAR CONTIGO SI PRECISAS MI CARIÑO
Y ESTARME QUIETO AUNQUE ME MUERA POR BESARTE.

ES MUY POCO LO QUE PRECISO … NADA PIDO
TAL VEZ UN POCO DE COMIDA, ALGO DE AFECTO
ALGÚN TRAPITO DONDE DORMIRME CALENTITO
SINO NO IMPORTA, AQUÍ ME QUEDO,
EN MI LUGAR…

NO HAY LUGAR PARA EL SILENCIO
NI PARA MANOS QUIETAS
ENTIENDO DE TI … TUS RAZONES
ENTIENDE DE MI … MIS CARENCIAS
SE QUE TUS RAZONES TE INCOMODAN
TÚ SABES QUE MIS CARENCIAS ME ESTÀN MATANDO???

TAL VEZ ESTE EN TUS MANOS SALVAR MI VIDA
NO SE QUE ME DEPARA EL DIA DE HOY
EL MISMO HAMBRE … EL MISMO FRÍO
QUIZÁS UN GOLPE? … LO QUE NO PUEDO ASEGURARTE
ES SI MAÑANA TENDRÀS LA OPORTUNIDAD
QUE TIENES HOY DE RESCATARME.

SACAME DE LA CALLE…
PRESTAME TU HOGAR POR UN RATITO…

 

 

© les animaux maltraités. Tous droits réservés.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters