Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 21:05

 

C'est curieux comme tu peux t'empiffrer de toute sorte de junk food, développer le diabète, le cancer, faire des infarctus et personne ne se soucie de savoir si tu présentes des carences ....

 

 

Mais si tu deviens végan, que tu perds du poids, que tu es plus fort et plus sain que jamais, alors là, tout le monde se souciera du fait qu'il doit te manquer quelque chose ...!

 

  

veg1966937_559451420818683_1644038193298542640_n.jpg

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 19:29

 

Vous ne regardererez plus de la même manière cette attraction pour touristes!

 


 

 

Pour plus d'informations, cliquez sur le lien suivant et faites tourner!

 

 

http://voyageforum.com/discussion/thailande-maltraitance-elephants-thai-d2407477-4/

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 16:09

 

Faut-il museler ce dresseur de chiens?

POLÉMIQUE

  

La Protection suisse des animaux réclame l’interdiction du show de Cesar Millan à Zurich. Ce dernier est très controversé à cause de ses méthodes musclées.

Par Pascale Bieri. Mis à jour à 09h18 59 Commentaires

 Cesar Millan se produit dans des shows dignes d’une rock star.

Cesar Millan se produit dans des shows dignes d’une rock star. 
Image: AP/Pr Newswire

Faut-il interdire son spectacle?
Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Cesar Millan est une star dans le monde canin. Et même bien au-delà… Les people américains – Scarlett Johnson, Oprah Winfrey, Will Smith ou encore Nicolas Cage, pour ne citer qu’eux – en ont fait leur dresseur attitré, ses livres sont traduits en de multiples langues et ses shows télévisés, dont «Dog Whisperer», cartonnent à l’audimat. Et voilà, maintenant, que l’éducateur s’apprête à conquérir la Suisse, avec un show agendé le 3 octobre prochain au Hallenstadion de Zurich!

Un événement? Un scandale plutôt pour la Protection suisse des animaux (PSA). Selon la SonntagsZeitung, cette dernière a même demandé à l’Office vétérinaire cantonal de Zurich d’interdire cette dog production. En cause, les méthodes, souvent musclées, prônées par le dresseur américain. Il n’hésite pas, en effet, à utiliser la violence, la force et des accessoires tels que colliers électriques, à piques ou étrangleurs (tous interdits en Suisse) pour mater les chiens agressifs ou rebelles.

Des méthodes dépassées

D’ailleurs, la PSA, soutenue par la Société des vétérinaires comportementalistes suisses, n’est pas la seule à sortir les crocs. En Belgique ou au Canada, des associations se sont également érigées contre la venue de Cesar Millan dans leurs pays. Sur les forums ou les réseaux sociaux, la polémique gronde également. Car, contrairement à ce que véhicule le dresseur, les spécialistes du comportement canin s’entendent pour dire que la notion du maître alpha, qui assujettit à outrance son chien afin de l’obliger à se soumettre par la crainte, est complètement dépassée et dangereuse.

«C’est le meilleur moyen pour casser un chien ou rendre ce dernier encore plus agressif et se faire mordre», souligne, pour sa part, Evelyne Teroni, comportementaliste à Montricher (VD) et auteur de plusieurs livres sur le sujet. «Au cours de ces trente dernières années, de grands progrès ont été accomplis dans la compréhension des chiens et l’on accorde beaucoup plus d’importance aux émotions qu’ils peuvent ressentir. Aujourd’hui, on leur parle beaucoup, on joue avec eux, on prône la connivence. Ce qui ne signifie pas qu’il ne faut pas punir en cas de besoin… Mais deux minutes seul dans la salle de bains suffisent.»

Bref, on est loin des chiens pendus par le collier. Méthode que n’hésite pas à utiliser Cesar Millan. Et qui a causé, il y a peu, la mort d’un berger allemand en Allemagne. Mais alors pourquoi ce dresseur, self-made-man né au Mexique, a-t-il tant de fans? Parce que les mises en scène de ses émissions sont bien faites, que sa réussite est impressionnante ou encore qu’on lui trouve plein de bon sens. Quant au show de ce dresseur vedette de TV – dont les places sont vendues à un prix équivalent à celui des concerts de rock star (entre 70 fr. et 90 fr.) –, il y a peu de risques qu’il soit effectivement interdit. Car l’Office vétérinaire cantonal n’a en principe pas son mot à dire pour de telles productions avec des animaux si elles ne sont pas à motifs publicitaires.(Le Matin)

Créé: 21.04.2014, 09h18

http://www.lematin.ch/suisse/fautil-museler-dresseur-chiens/story/14939219

Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 11:53

 

Bien au contraire, cela en rajoutera un à une liste déjà interminable!

 

 

agnelet10277920_10152168951232669_3434199560597377319_n.jpg

E' un concetto abbastanza chiaro, mi pare.
Dite di no?
Non si mangiano i bambini altrui!!
E' chiaro ora?
 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 11:29

 

 

Jeudi 17 avril 2014

Voici un article paru sur lemonde.fr le 16/04/2014:       A lire

C'est une formule qui n'avait guère changé depuis la création du code civil napoléonien, et pourrait être modifiée prochainement : mardi 15 avril, les parlementaires ont adopté un amendement socialiste qui reconnaît les animaux non plus comme des « biens meubles », mais comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Une évolution à laquelle près de 90 % des Français sont favorables, selon l'association 30 Millions d'amis.

Cet apparent progrès est toutefois accueilli avec un certain scepticisme chez des écologistes, comme la députée EELV Laurence Abeille, tout comme chez des défenseurs des droits des animaux. Entretien avec Jean-Marc Neumann, juriste, auteur du blog Animaletdroit.com, et vice-président de la LFDA (Fondation droit animal, éthique et sciences).

Si cet amendement est définitivement adopté, qu'est-ce qui va changerconcrètement pour le droit des animaux ?

Quelques phrases dans le code civil, mais rien sur le fond. C'est totalement symbolique, il s'agit juste d'une harmonisation du code civil. Au final, l'animal ne sera plus considéré comme un meuble, mais en réalité, il n'était déjà pas considéré comme une chaise ou une table. Quand vous cassez le pied d'une table, il ne vous arrive rien, alors que quand vous cassez la patte d'un chien avec cruauté, vous encourez deux ans de prison.

Donc cela ne changera pas les comportements envers les animaux, qui pourront toujours être vendus, loués, exploités... Les pratiques les plus choquantes, comme la corrida, la chasse à courre, les combats de coq, certaines formes de pêche ou d'élevage, ne sont pas du tout remises en cause. Certains espèrent que les juges seront plus sensibles aux affaires concernant les animaux, mais je pense qu'ils faisaient déjà la différence entre une chaise et un animal.

A vrai dire, cet amendement m'a beaucoup surpris, il donne un peu l'impression de sortir tout d'un coup d'on ne sait où. Il ne semble pas avoir fait l'objet d'une longue réflexion sur le fond. Or en pratique, l'effet qu'il pourrait avoir, c'est de clorele débat pour les années à venir, sans apporter de réponse complète au problème du statut des animaux.

Mais déjà faudra-t-il qu'il soit définitivement adopté, et accepté par le Conseil constitutionnel, ce qui n'est pas gagné. Car il s'agit d'un « cavalier législatif » : on peut lui reprocher de ne pas avoir de lien direct avec le projet de loi global dans lequel il s'insère, à savoir la « modernisation et la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures ».

Que préconiseriez-vous pour améliorer de manière efficace le droit des animaux ?

L'idéal serait une grande loi de protection de l'animal, qui remettrait tout à plat. A défaut, il faudrait au moins une proposition beaucoup plus complète, qui ne concerne pas uniquement le code civil, mais harmonise les différents codes : civil, rural, environnemental.

Par exemple, même si cet amendement est adopté, le code civil continue d'exclure de son domaine les animaux sauvages. Ceux-ci sont pris en compte par le code de l'environnement. Or ce code ne reconnaît pas leur sensibilité. Il ne les considère pas non plus comme des individus mais comme des espèces, nuisibles ou protégées par exemple. La sensibilité de l'animal serait donc reconnue tant qu'il est tenu captif, dans un zoo ou un cirque par exemple, mais si le même animal s'enfuit, il n'existe plus juridiquement. Une idée serait déjà dereconnaître la sensibilité de l'animal sauvage.

Ensuite, le code pénal ne reconnaît pas officiellement l'animal comme un êtresensible, donc il faut aller au bout de la démarche.

Quant aux animaux d'élevage, ils sont régis par le code rural, qui est le véritable code animalier, celui qui détermine la façon de les entretenir, de les élever, de lessoigner, etc. Or ce dernier reconnaît déjà l'animal comme être sensible depuis 1976. Pour autant, ça ne l'empêche pas de considérer, en gros, que leur souffrance est utile car nécessaire à l'alimentation de la population.

Bref, la question, pour qu'il y ait un véritable changement, c'est de savoir dans quelle société on veut vivre : est-ce qu'on veut poursuivre l'exploitation ou la souffrance animale, ou est-ce qu'on est prêts à certains efforts et sacrifices ? C'est d'abord un débat sociétal qu'il faut avoir, et une discussion avec les éleveurs, les chasseurs, les pêcheurs... L'idée, ce n'est pas de remettretotalement en cause nos modes de vie du jour au lendemain, mais on peut déjàposer des garde-fous pour éviter les pratiques les plus choquantes, et mettre en cohérence les différents codes.

Lire le décryptage : Les animaux sauvages bientôt chassés des chapiteaux ?

Le code civil concernant le droit des animaux est-il si rétrograde en France?

En réalité, il y a eu pas mal d'évolutions depuis 1804 et le code civil napoléonien. La dernière date du 6 janvier 1999, qui distingue, dans l'article 528, l'animal des autres corps inanimés. Mais les avancées ont surtout concerné le code pénal et le code rural. Au niveau pénal, la dernière évolution a eu lieu en 2006 : on a instauré une peine complémentaire pour les actes de cruauté envers les animaux.

La première fois qu'on a sanctionné la maltraitance envers les animaux, c'est en 1850, avec la loi Grammont. Grammont était un général qui était choqué de voirdes chevaux, utilisés alors comme moyens de locomotion, maltraités sur la voie publique. Sa loi ne concernait que les mauvais traitements exercés sur les animaux domestiques en public : en fait, elle visait plutôt la protection de la sensibilité humaine que celle de l'animal. Il faut attendre 1959 pour que les sanctions soient étendues à la maltraitance dans la sphère privée. Le délit pour acte de cruauté [envers les animaux domestiques, apprivoisés ou en captivité] est établi en 1963. En 1999, ces actes de cruauté sont plus lourdement sanctionnés, jusqu'à deux ans de prison [et 30 000 euros d'amende]. Enfin, en 2004, les sévices sexuels sur animaux sont ajoutés aux actes de cruauté – qui comptaient aussi l'abandon.

Mais même avec ces évolutions, on peut dire que la France reste plutôt à la traîne en Europe. Souvent, les quelques progrès y ont été imposés par l'Europe, par exemple sur l'expérimentation animale [Bruxelles a notamment interdit en 2013 les tests sur les animaux pour les cosmétiques vendus en Europe]. Et Paris s'est toujours fait remarquer pour sa lenteur à transposer et appliquer les directives, comme avec la directive oiseaux : des périodes d'ouverture de chasse ne sont pas conformes aux textes européens, malgré les sanctions. En Suisse ou enAllemagne par exemple, le droit animal est inscrit dans la Constitution – même si cela ne change pas grand-chose dans la pratique.  

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 11:22

 

Je ne peux que me féliciter de la prise de conscience!!

 

 

Ces voleurs de chiens les revendaient comme… viande: ils ont été rattrapés et battus par des villageois

Deux voleurs, pris sur le fait en train de voler deux chiens pour les revendre sur le marché noir en tant que… viande vendue en boucherie, ont été rattrapés par des villageois qui n’ont pas accepté ces nombreux vols. Ils ont été sauvagement battus par les habitants…

Les deux hommes étaient recherchés par la police de Guilin City, dans le sud de la Chine, dans la région autonome du Guangxi. Ils étaient soupçonnés de voler les chiens de la région ou de recueillir les animaux égarés pour les revendre dans des épiceries et des boucheries… en tant que viande animale. Ils attendaient derrière les fenêtres ouvertes des habitations, espérant entendre des aboiements, pour commettre leurs méfaits.

Les voleurs donnaient ainsi une piqûre de sédatif dans le chien, ce qui permettait à l’animal d’être complètement paralysé. Ils frappaient ensuite le chien sur la tête pour définitivement le tuer avant de jeter la bête à l’arrière de leur voiture.

Mais cela ne s’est pas passé comme prévu dans le village de Sanjiang, où le propriétaire d’un des chiens est revenu à temps chez lui pour découvrir les voleurs en train d’emporter son chien. L’homme a alors alerté les voisins qui sont rapidement venus en masse pour encercler les deux voleurs.

Mais cette Vendeta est rapidement devenue une émeute ! Les habitants ont pris des briques et des battes en bois pour frapper les hommes ainsi que leur voiture, pour leur éviter de repartir. Les villageois refusaient même de livrer les deux voleurs quand la police est enfin arrivée sur place. Ils ont finalement accepté de les rendre à la police avec la garantie de recevoir au moins 700 euros de compensation pour les animaux morts de la région.

(http://www.sudinfo.be/985878/article/2014-04-15/ces-voleurs-de-chiens-les-revendaient-comme%E2%80%A6-viande-ils-ont-ete-rattrapes-et-bat)

 

chine10277048_519502038158896_2942451232973498797_n.jpg

 

Mafalda Antilope a partagé le statut de Mira Mary.

 

chine10150592_821947414499763_7564156000484316604_n.jpg


 

 

chine10176195_821947417833096_7083476011120470132_n.jpg

chine10153722_821947424499762_6378372023636716931_n.jpg
chine10268420_821947421166429_7184003231543430555_n.jpg

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 13:53

 

Mais comment peut-on se faire préparer une telle horreur pour célébrer Pâques????

 

 

 

agneau1908284_10203638748757544_5914639845733672385_n.jpg

 

Ordinare al proprio macellaio un agnello da cucinare a Pasqua non è tradizione.
E' infanticidio premeditato.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 13:12
Partager cet article
Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 21:32

 

 

Samedi 12 avril 2014

http://referentiel.nouvelobs.com/file/7198738-les-oeufs-bio-le-sont-ils-vraiment.jpg

 

Face au boom des œufs bio, les éleveurs doivent importer des grains à la certification parfois douteuse.


Après les lasagnes de cheval et la tarte Ikea aux matières fécales, voici venus les œufs bio pas vraiment bio. Car face au boom de la consommation d'œufs bio (+ 16% par an sur cinq ans selon l'Institut technique de l'aviculture), les producteurs, ont du mal à trouver des grains bio pour nourrir leurs poules pondeuses. "Une poule mange des grains, mais on n'en produit pas assez", explique l'agronome et industriel Pierre Weill, auteur de "Mangez, on s'occupe du reste" (Plon).

 

Pour que les œufs soient certifiés bio, il faut que l'alimentation des poules pondeuses soit à 95% biologique. Les 5% restants peuvent être composés de grains non bio, à condition qu'ils soient sans OGM. "Qu'il s'agisse de productions nationales ou d'importations, la traçabilité doit être assurée", précise Elisabeth Mercier, directrice de l'Agence Bio, chargée de la promotion de l'agriculture biologique.


 
Graines importées d'Ukraine et de Roumanie

Or ce n'est pas toujours le cas. Dans l'hexagone, la production de céréales certifiées bio est en hausse, mais elle n'est pas seulement destinée aux volailles. Pour répondre à la demande, les éleveurs sont donc obligés d'importer des graines, censées être bio. Sauf que le maïs d'Ukraine et de Roumanie, ou le soja d'Argentine, sont souvent difficiles à tracer. Malgré leur estampille "bio", ces grains peuvent en fait avoir poussé sous les pesticides, voire être OGM.


Pierre Weill lui-même raconte avoir été victime d'une fraude aux graines de lin censées provenir d'Italie et être bio :

On est passé par un courtier suisse sérieux et elles sont arrivées certifiées... Et puis récemment j'ai reçu un courrier du ministère italien de l'agriculture annonçant, navré, qu'après enquête il s'agissait en fait de lin de Moldavie, pas bio du tout."
Un business pour les producteurs industriels.


Des fraudes qui seraient légion, mais sans lesquelles les producteurs n'auraient pas moyen d'approvisionner les rayons bio des supermarchés, où l'œuf est le produit le plus vendu après le lait et les légumes. Les grands producteurs industriels, qui dominent largement le marché, profiteraient aussi de contrôles "plutôt moins nombreux que ceux en Label rouge ou Garanti en plein air", selon Christian Marinov, directeur de la Confédération française de l'aviculture.


Bien loin des petits producteurs bio traditionnels, les industriels se sont invité sur ce segment de marché récemment : la certification leur permet de vendre leurs œufs plus chers - pas loin du double comparé aux œufs de batterie. Même si les poules bio doivent avoir un accès obligatoire au plein air, elles sont élevées à l'intérieur et nourries aux grains, comme les poules non bio, et ne coûtent pas forcément plus cher à élever. 

C'est justement pour en finir avec ces petits arrangements que le commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, veut revoir la certification bio au sein de l'UE. Son objectif : aller vers davantage de rigueur et moins de dérogations.

 

J.D. (avec AFP)

http://www.vie2science.com/article-les-oeufs-bio-le-sont-ils-vraiment-123294983.html 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 20:53

 

Gracias Veronica!

 

Je suis à la recherche de mon père, de ma mère, de mes frères....
Quelqu'un sait qui les porte???

 

 

raton1653679_10152098033513757_521348570_n.jpg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters