Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 11:58

 

Et autre forme d'esclavage du cheval...
Otez vos oeillères et boycottez!

 

Cécile Xochil a partagé une photo de Cause Animale Nord.

Pour tous ceux qui pensent que les chevaux sont "heureux" quand ils participent aux courses....

 

 

 

cheval1461488_481934071935546_1607297615_n.jpg

 

 

L'horreur des courses de chevaux révélée par la PETA (Vidéo)

L’association de protection des animaux PETA a dévoilé une vidéo effarante sur les conditions d’entraînement des chevaux utilisés pour les courses internationales. Un homme a pu voir les entraînements de Steve Asmussen, qui a déjà gagné plus de 214 millions de dollars de gains...

En caméra caché, on découvre notamment dans cette vidéo Steve Asmussen et un de ses assistants battre des chevaux, leur donner des traitements médicaux douloureux ou même leur administrer des tranquilisants puissants. Plusieurs chevaux apparaissent au sol, incapables de se relever après de tels traitements...

Asmussen avoue également en caméra caché qu’un des jockeys a déjà pris un pistolet électrique pour donner des chocs électriques aux chevaux, une méthode évidemment interdite en compétition.

L’association PETA ajoute en outre que Steve Asmussen, qui a donc gagné des centaines de millions de dollars, ne donne que 5,95 dollars par heure à ses assistants... Le scandale fait déjà grand bruit aux Etats-Unis.

Source sudinfo.be
Vidéo http://www.youtube.com/watch?v=9TJVA2lwW4A#t=135

(Sandra)

Capture YouTube/PETA

 

La vidéo est en anglais

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 19:38

 

 

Le profit

 

 

 

la-main-de-l-homme2606_60499183429_2845458_n.jpg

 

Tiré du mur de Fundación Altarriba

Partager cet article
Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 19:08

 

chat1796656_617050858348222_1754343689_n.png

 

Tiré du mur de GAIA

Partager cet article
Repost0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 22:26

 

24.02.2014, 09:34 - Martigny Actualiser
Actualisé le 24.02.14, 10:08 

Acte de cruauté à Martigny: "Rambo", quatre mois, a dû être euthanasié

 

 

rambo_1_zoom945.jpeg

 

 

"Rambo", un samoyède âgé de quatre mois, a été victime d'un acte de cruauté. Plainte pénale a été déposée.

Martine Fleutry a la voix étreinte par l’émotion. Cette Martigneraine âgée de 52 ans a subi un grave accident à la fin des années septante. Depuis, les chiens occupent une place essentielle dans son existence. Elle en a eu cinq, «Brahma», «Rambo», «Dick», «Rocky» et encore «Rambo». «J’ai toujours eu des chiens dans ma vie, ils m’ont aidée à surmonter mon handicap et à remarcher après mon accident. D’ailleurs, j’ai toujours eu un animal à mes côtés», souligne-t-elle.

Sa tristesse,  sa colère aussi, puisent leur origine dans la mort de son dernier petit compagnon, «Rambo», un Samoyède âgé de quatre mois seulement. Après avoir longuement discuté avec les membres de sa famille, elle a décidé d’en parler.

Un pieu enfoncé dans la gorge

Martine qui habite à l’avenue du Grand-Saint-Bernard 64, à Martigny, va droit au but pour expliquer les circonstances de la disparition de «Rambo». «Il a été victime de maltraitance. On peut parler d’acharnement et même de cruauté. Le 8 février, lorsque nous l’avons retrouvé, il avait un pieu enfoncé dans la gorge et plusieurs côtes cassées. Il a dû être euthanasié chez sa vétérinaire, à Martigny», raconte-t-elle, des tremolos dans la voix.

«Nous sommes allés le chercher en France, près de Grenoble. Je l’avais depuis le mois de décembre. Il était plein de vie. Je ne comprends pas que l’on puisse ainsi s’en prendre à un petit animal sans défense qui faisait confiance à toutes les personnes qu’il rencontrait.»

Plainte pénale déposée

Une plainte pénale contre inconnu a été déposée  le 10 février auprès de la Police cantonale par la famille Fleutry. Une enquête a été ouverte et une nécropsie ordonnée pour connaître les circonstances exactes de la mort de «Rambo». La Ligue valaisanne de protection des animaux  a également été informée de la situation. «Nous voulons absolument savoir ce qui s’est passé», lâche Georges Fleutry, le père de Martine, qui note au passage que ce n’est pas la première fois que «des choses bizarres» se produisent dans ce quartier situé à proximité du Bourg. Des chats auraient ainsi ingéré de la mort aux rats et plusieurs plaintes ont été déposées, sans trop de résultat pour l’instant. «Dans le quartier, on sait ce qu’il en est, mais personne ne peut ou ne veut bouger le petit doigt. On ne comprend pas», lâche Georges Fleutry, un brin dépité.

Nouveau compagnon à 4 pattes

«Je suis écoeurée par de tels agissements», déclare Martine qui, visiblement, a de la peine à s’en remettre. Elle qui avait les yeux de Chimène pour son petit «Rambo» a décidé de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Elle a même déjà entamé des recherches en vue de l’acquisition d’un nouveau compagnon à quatre pattes. «Je le recevrai dans quelques semaines, mais j’ai peur de ce qui risque de lui arriver. Je crains aussi pour mon intégrité physique.»

A la Police cantonale, le porte-parole Markus Rieder confirme qu’une plainte contre inconnu a été déposée en date du 10 février: «Une enquête a été diligentée par le Ministère public, mais cela peut prendre du temps, car tout un travail de recherche et de récolte de preuves doit être mené avant de pouvoir procéder à une interpellation.»   

Par C.M.

 

http://www.lenouvelliste.ch/fr/valais/martigny/acte-de-cruaute-a-martigny-rambo-quatre-mois-a-du-etre-euthanasie-494-1265108 


Partager cet article
Repost0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 13:40

 

 

Info le Parisien
Massy : cinq jeunes interpellés pour acte de cruauté envers une chèvre

 

Florence Méréo | Publié le 23.02.2014, 11h06 | Mise à jour : 11h15

ILLUSTRATION. Cinq jeunes ont été interpellés samedi soir pour actes de cruauté envers une chèvre dans les Grands-Ensembles de Massy (Essonne).
ILLUSTRATION. Cinq jeunes ont été interpellés samedi soir pour actes de cruauté envers une chèvre dans les Grands-Ensembles de Massy (Essonne). | Le Parisien
Zoom

Tenue en laisse. Face à un chien qui, lui, ne l’était pas. Samedi, vers 20 h 10, cinq jeunes hommes ont été interpellés dans les Grands-Ensembles de Massy (Essonne) pour acte de cruauté envers un animal. 

Âgés de 18 à 20 ans, ils avaient récupéré une chèvre naine, l’avaient attachée en laisse avant d’énerver passablement le chien de race staff de l’un d’entre eux et de l’inciter à attaquer l’animal.



Voyant le chien se lancer à l’assaut de la chèvre, des passants ont prévenu la police qui a pu interpeller les cinq individus tous déjà connus des services de police. Ils ont passé la nuit en garde à vue. La chèvre blessée a été conduite chez un vétérinaire où elle a pu être soignée.

 

  

LeParisien.fr

Tiré du mur de Soutenons les animaux # et Le Parisien ont partagé un lien.

Partager cet article
Repost0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 13:39

 

France/Monde - Animaux
L'euthanasie contestée de Marius le girafon
10/02/2014 05:22
Malgré les protestations, Marius a été euthanasié. - Malgré les protestations, Marius a été euthanasié. - (AFP)Malgré les protestations, Marius a été euthanasié. - (AFP)
Malgré les protestations, Marius a été euthanasié. - (AFP)

Parce qu'il n'avait pas un patrimoine génétique intéressant, Marius, girafon d'un an et demi, a été euthanasié dimanche au zoo de Copenhague, malgré la colère des amoureux des animaux.
L'animal a été exécuté avec un pistolet d'abattage, avant une autopsie à laquelle ont assisté des visiteurs. L'animal a fini dépecé devant les caméras des médias danois, pour nourrir les fauves. Le zoo explique qu'il participe à un programme de l'Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA) pour éviter la consanguinité entre girafes. « Nous ne sommes pas propriétaires des animaux […] Nous devons donc suivre les directives de l'EAZA » qui est le véritable propriétaire, a précisé M. Stenbaek Bro.

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/02/10/L-euthanasie-contestee-de-Marius-le-girafon-1790356

 

 

 

Alors que Marius, à très juste titre, a soulevé les passions et fait couler beaucoup de larmes amères....
Lui, là, le bovin, aura la même fin, mais pas question que l'on s'apitoie sur son sort...
Dans le premier cas, ce seront les lions du même zoo à faire ripaille, mais dans le second...
Ce sera "des gens tout comme il faut", qui partageront ses restes entre amis, pourquoi pas, une façon comme une autre de passer un bon moment pour se destresser de la semaine.
Voilà toute la différence, et c'est bien triste

 

 

 

marius1798759_10202761734031772_495298313_n.jpg

Tiré du mur de Roberta Zannoni a partagé une photo de Michela Pettorali.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 20:55

 

Basile le podenco a été exécuté par l’Afsca

F. D.  Publié le jeudi 09 janvier 2014 à 05h38 - Mis à jour le jeudi 09 janvier 2014 à 21h01

FAITS DIVERS Marie avait recueilli le toutou originaire d’Espagne où un cas de rage s’est déclaré en 2012. Depuis, il est interdit d’en ramener.

Basile était un jeune chiot de la race des podencos, ces lévriers espagnols qui, dans leur pays d’origine, sont souvent torturés et pendus par les chasseurs de lièvres.

Des touristes belges, en vacances à Calpe, l’ont trouvé lors d’une balade et ont décidé de le ramener illégalement sur notre territoire. Pas malin, d’autant qu’une fois de retour, le nouveau propriétaire confronté aux démarches administratives a préféré la solution de facilité en l’amenant chez le vétérinaire pour le faire euthanasier. "J’étais dans la salle d’attente et mon cœur a bondi lorsque j’ai entendu ça", raconte Marie Lamy, une habitante de Morlanwelz. "Je suis intervenue et j’ai accepté de reprendre le chiot et de faire le nécessaire pour le régulariser. Ma vétérinaire et moi avons contacté l’Afsca et le SPF Santé publique pour savoir s’il devait être placé en quarantaine."

Le souci, c’est qu’un cas de rage a été détecté à Salou, en juillet 2012, et que, depuis lors, il est interdit d’importer un toutou d’Espagne.

La maladie n’étant détectable qu’après biopsie du cerveau, les règles sanitaires sont strictes afin d’éviter des conséquences économiques désastreuses pour le pays en cas d’infection avérée. "Sauf que l’on m’a signifié que le chien devait être privé de contact avec tout autre animal durant 15 jours et vacciné, ce qui a été fait", poursuit Marie Lamy, en colère. "J’ai recueilli Basile le 23 décembre et le lendemain, un inspecteur de l’Afsca venait vérifier son historique et son état de santé. D’après lui, le risque était minime et le dossier devait connaître une issue positive. Mais la direction de l’agence a pris l’affaire en main et s’est réveillée le 3 janvier, après les fêtes, pour ordonner l’euthanasie de Basile. J’ai entamé des démarches tous azimuts, contacté des spécialistes qui m’ont affirmé qu’après deux mois de quarantaine environ, le risque disparaissait. Mais on ne lui a laissé aucune chance. Ils sont venus chercher Basile ce lundi, sous la surveillance de deux policiers. Il a été euthanasié le lendemain. On lui a coupé la tête pour l’autopsier à l’Institut Pasteur et, évidemment, il n’était pas porteur. S’il l’avait été, j’aurais fait un procès à l’Afsca pour me l’avoir laissé durant 15 jours, avec le risque que mes proches et moi soyons infectés. Je ne suis pas une extrémiste de la cause animale et je peux comprendre les raisons sanitaires. Mais ici, des alternatives existaient et les bureaucrates ne les ont pas prises en compte."

Certains comprendront l’inflexibilité de l’agence. D’autres se rallieront sans doute au combat que Marie Lamy a décidé d’entreprendre pour la mémoire de Basile.

 

http://www.dhnet.be/actu/faits/basile-le-podenco-a-ete-execute-par-l-afsca-52ce27c335701baedab44bb1


Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 10:13

 

Ceci N'EST PAS la photo d'un chien.
C'EST LA PHOTO DE TON AME quand tu as abandonné ton chien ou que t'en es débarrassé.
C'est TA PHOTO alors qu'au lieu d'aider, tu l'as éloigné par dégoût.
C'est TA PHOTO quand tu ne stérilises pas ton chien.
C'est TA PHOTO quand tu ne luttes pas pour les droits des animaux.
QUE TOUS SACHENT A QUOI RESSEMBLE TON AME
A bon entendeur, merci!!!!

(Ce petit chien était littéralement mourant dans Colonial Campeche, en plein soleil et sans pouvoir marcher. On l'a amené chez le vétérinaire, mais on ne pouvait plus rien faire, il était à l'agonie. Alors que je lui ai dit que je l'aimais beaucoup, il a remué sa petite queue ... il s'en est allé en paix)

San Francisco de Campeche, mai 2012

 

 

 

 

J'ai été tellement secouée à la vue de cette photo et de ce que cela sous-entendait, que je me suis mise en contact avec la bénévole, avec Gely.....


Voici ce qu'elle m'a écrit :

 

Ici à Campeche Mexico, il existe de nombreux cas similaires, mais celui-ci a été le pire que j'ai vu par rapport à des problèmes de peau. Pendant que je le caressais des bouts de peau me restaient entre les doigts, ça a été très triste. Le seul point positif de tout ceci, c'est que mon vétérinaire est un homme très humain et il s'est occupé de lui avec beaucoup d'amour et de dignité avant de l'endormir. Il n'y avait pas d'autre solution, on ne savait pas même où faire l'injection. Et la consolation qui me reste, c'est que jamais je n'avais caressé un petit chien, qui se sentait si soulagé, parce qu'on s'occupait de lui, je veux dire, qu'on pouvait comprendre, qu'il voulait se reposer.

 

Merci Gely, pour tout ce que tu as fait pour cette pauvre âme

J'ai beaucoup pleuré en voyant cette photo et mes larmes coulent à chaque fois que j'y repense.

 

Un besito

 

 

Photo difficile

 

Tiré du mur de https://www.facebook.com/perrosenapuros?fref=ts 

 

gely574936_10150918550869530_651520522_n.jpg

 


 

 

Aquí en Campeche México hay muchos similares, pero es el peor caso que he visto en cuestión de piel. Mientras lo acariciaba se me quedaba su piel en mis manos, fue muy triste, lo bueno es que mi veterinario es un hombre muy humano y lo trató con mucho amor y dignidad antes de dormirlo. No tenía remedio, ni siquiera había dónde inyectarlo, pero el consuelo que me queda es que jamás me había tocado un perrito que sintiera alivio de ser atendido, me refiero que se veía que ya quería descansar.

Esta NO es una foto de un perro. ES LA FOTO DE TU ALMA cuando abandonaste a tu perro o lo mandaste a tirar. Es TU FOTO cuando en vez de ayudar te alejas por el asco. Es TU FOTO cuando no esterilizas a tu perro, es TU FOTO cuando no luchas por los derechos de los animales. QUE TODO EL MUNDO SE ENTERE DE CÓMO LUCE TU ALMA. !!!A quien le quede el saco que se lo ponga!!!!!!
(Este perrito se estaba literalmente muriendo por colonial Campeche, en pleno sol y sin poder ya caminar. Se llevó al veterinario y ya no tenía salvación, ya estaba moribundo, mientras le decía que yo lo quería mucho y movió su colita... se fue en paz)San Francisco de Campeche Mayo 2012

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 21:32

 

Ne jamais oublier... derrière la saveur fruitée et crémeuse.... la souffrance

 

 

glace1471334_10201886552359237_1270524492_n.jpg

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 17:47

 

Non seulement cette petite bête a été mise au monde pour ça... mais en plus on se permet de l'humilier (si c'est encore possible) en l'affublant d'un petit nom et comme bon marchand en temps de crise, on brade sa chair, sa vie, ....

 

 

Je l'imagine, moi, le commerçant, tout content de sa trouvaille... et les rires et l'autosatisfaction... il n'est peut-être pas Chinois celui-là, et ce n'est pas un chien, ....mais où est la différence....????


Ne les ont-ils pas massacrés tous les deux ....??????


Une souffrance est-elle moins grande qu'une autre????

 

Qui en a décidé ainsi???

Le deux pattes, une fois encore...

 

Alors...

 

Elle est où la différence??????

 

 

 

pig554198_568959326526851_439054621_n.jpg

 

 

riceviamo e inoltriamo:
tra le brutture e le atrocità che si possono concepire, questa forse le batte tutte: in una macelleria, appoggiato al cadavere di un maialino, campeggia questo cartello. Tanto crudele quanto il gesto di chi l'ha ammazzato. C'è molta più dignità nella breve vita spezzata di questo animale che in certa feccia che fa parte della così detta Umanità. Vergognatevi!
VERGOGNATEVI! Non solo ha fatto una vita (breve) d'inferno! Non solo è stata uccisa per GOLA! Non solo è stata esposta al ridicolo anche da morta! Non si può pretendere certo, che tutti provino la stessa sacrosanta RABBIA di fronte a questa immagine, ma vale anche il contrario! Quindi, chi non è d'accordo...vada a fare del buonismo ipocrita altrove, perché questa foto fa incazzare quanto e più, chi quel crimine l'ha commesso! Grazie a La loro Voce - Cani Sciolti. L.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters