Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:49

 

Je ne vous présente plus les bénévoles de Arca de Noé de Cordoba...

Elles ont résolu des centaines et des centaines de cas ....

Elles ont sauvé de la mort des chiots, des adultes, des petits vieux....

Pour avoir un aperçu de leur labeur, vous n'avez qu'à écrire dans la fenêtre "Recherche" du blog : Arca de Noé Cordoba et vous serez rapidement fixés.

 

Alors à présent, vous comprendrez mieux l'injustice dont elles sont victimes ....

Vous aurez une idée de la colère et de la tristesse qui les touchent

 

 

 

 

 

Chers amis,

Nous voulons que vous tenir au courant de la situation actuelle concernant l'explusion de notre refuge et de la cession du terrain municipal pour ce qui est de notre déménagement.

 

Résumé de la situation:

Il y a de ceci des années, les voisins de notre parcellarisation, où se trouve notre refuge actuel nous ont dénoncés et ce malgré le fait que leur habitation se trouve être, également non conforme aux yeux de la loi. La Municipalité a donné suite à cette plainte et nous a fait parvenir un odre d'expulsion. Etant donné la situation, l'Association s'est mobilisée en manifestant plusieurs fois et nous sommes parvenus à obtenir un engagement formel de la part de la Municipalité ( accord en plénière) stipulant que nous ne serions pas explusés de notre refuge actuel, jusqu'à ce qu'ils ne nous aient cédé le terrain municipal où nous pourrions nous installer. Cette cession a été ratifié par la signature des deux parties, en 2010, il était explicité que nous avions la permission d'occuper ladite parcelle, un terrain communal durant 50 ans renouvelable.

Le but de nos dernières manifestations a été de concrétiser cette cession. Nous n'avions pas pu accéder au terrain avant le mois d'octobre (2012), à savoir deux ans après la signature pour commencer à prendre des mesures en vue de la construction du nouveau refuge. Le motif invoqué par la Municipalité c'était et c'est toujours, que ce terrain était utilisé par la Municipalité comme entrepôt de matériel de construction et qu'ils n'ont pas d'autre lieu pour l'entreposer.

Lors des dernières réunions avec les responsables de la zone, on nous a informés que la Municipalité était sur le point de trouver une solution pour déplacer ce matériel sur un autre terrain et finalement nous donner les clés du "nôtre".

Pour la première fois, après deux ans, deux de nos camarades, accompagnées par des technitiens municipaux, ont pu se rendre sur le terrain, mais sans pour autant recevoir les clés.

Plus encore, lors de l'émission, qui est passée sur Canal Sur "Tiene arreglo", ils se sont mis en contact par téléphone en la personne de Luis Martin, le Président de la Gestion de l'Urbanisme de Cordoba, en déclarant que "pour Noël, nous aurions déjà déménagé et que nous pourrions manger les raisins sur place". Ces déclarations ont été faites en octobre 2012.

 

Au mois de novembre (peu de jours après), on nous a communiqué que nous n'aurions pas droit à ce terrain, et ce de manière définitive, malgré le document duement signé. La dernière offre de la Municipalité a été de nous proposer de nous céder la moitié de la superficie de la parcelle. Et comme de bien entendu, nous avons dit NON. Ils se sont fichés de nous, nous ont menés en bateau et ils n'ont pas la moindre idée du fonctionnement, ni des besoins d'une Association de Protection Animale et encore moins du rôle d'une telle association dans une région comme celle de Cordoba, où les cas de maltraitance et d'abandon se comptent par dizaines chaque jour.

La moitié de la superficie de la parcelle correspond à une surface minime, infime, ridicule et nous avons eu beau le tourner dans tous les sens, au maximum, il n'y aurait de la place que pour 10 ou 15 chiens au grand maximum.

Il est évident que nous ne pouvons accepter cette offre, qui par ailleurs contrevient au contrat qui avait été signé.

Mais le pire de tout, c'est qu'ils ont traîné en longueur toute cette histoire et nous nous retrouvons à UN MOIS du jugement, lors duquel, sera prononcé de manière irrévocable notre explusion. Ils ne nous ont donné aucune possibilité de trouver une alternative (et ce en dépit de nos propositions à différentes reprises).

A présent le temps nous manque. Ils nous ont mis dans une situation inextricable, pour laquelle, nous n'avons plus d'altermatives.

Nous sollicitons toute votre aide, pour affronter cette difficile situation.

Nous avons besoin de :

- que vous vous unissiez à nous pour faire bloc face à la Municipalité de Cordoba. Que tout le monde apprenne ce qui s'est passé, de la tromperie dont nous avons été victimes.


- que vous nous aidiez à trouver des familles pour nos chiens, au moment où nous serons explusés (vraisemblablement en mars-avril).

 

- que vous nous aidiez à trouver un terrain à acheter, à la portée de nos moyens (uniquement dûs aux membres et dons de particuliers) pour pouvoir commencer le plus tôt possible à construire un refuge.

 

SIGNEZ NOTRE PETITION, A CHAQUE SIGNATURE UN MAIL DE CE COURRIER PARVIENDRA A LA MUNICIPALITE DE CORDOBA.


https://www.change.org/es/peticiones/jose-antonio-nieto-soluci%C3%B3n-inmediata-ante-el-desalojo-inminente-del-arca-de-no%C3%A9-c%C3%B3rdoba

 

Nous vous tiendrons informés du déroulement.

Vous pouvez nous écrire à : 

elarcadenoecordoba@gmail.com 
Gracias! 

 
Voici les chiens qui sont à présent au refuge.... si aucune solution n'est trouvée ... elles n'osent même pas y penser.
Une bénévole m'a dit qu'en plus de ceux-ci, il y a une liste d'attente de plusieurs dizaines de cas....
Desalojo-Arca-MR.jpg

 

Estimad@ amig@,


Os ponemos al tanto sobre la situación actual del desalojo de nuestro actual albergue y de la cesión del terreno municipal para que pudiéramos mudarnos. . 

Os resumimos la situación:

Hace años, los vecinos de la parcelación donde se encuentra nuestro actual albergue nos denunciaron cuando nos instalamos allí, a pesar de que sus viviendas se encuentran en la misma situación de ilegalidad que nuestra construcción. El Ayuntamiento dió trámite a esta denuncia y nos envío una orden de desalojo. Ante esto, la Asociacion se movilizó con varias protestas, consiguiendo un compromiso formal por parte del Ayuntamiento (acuerdo plenario), según el cual, no nos desalojarían de nuestro actual albergue, hasta no cedernos un terreno municipal donde pudieramos irnos. Esta cesión se formalizó con un contrato firmado por ambas partes, en el año 2010, en el cual se nos permitía usar una parcela concreta de propiedad municipal durante 50 años prorrogables. El objetivo de nuestras últimas protestas ha sido el exigir la materialización de esta cesión, pues hasta el último octubre (2012) y después de dos años desde que se firmó la cesión, no habiamos podido acceder al terreno cedido para empezar a medir y proyectar nuestro nuevo albergue. El motivo que el Ayuntamiento nos daba para no materializar la cesión de este terreno era y es, que es un terreno que actualmente tiene uso municipal, como almacén de materiales, y que no tienen otro sitio alternativo donde llevar estos materiales que allí guardan. 

En las reuniones que mantuvimos tras las últimas protestas con los responsables del área municipal que gestiona el uso de este terreno, se nos dijo que el Ayuntamiento ya estaba en vías de solucionar el tema del traslado de materiales de dicho terreno a otro  para darnos por fin las llaves del "nuestro". Por primera vez en dos años, dos compañeras pudieron acceder por fin a él acompañadas por técnicos del Ayuntamiento, aunque seguían sin entregarnos las llaves. 

Incluso se pusieron en contacto con nosotros desde el programa de Canal Sur "Tiene arreglo", en el cual intervinimos telefónicamente, junto con los vecinos demandantes y Luis Martín, el Presidente de la Gerencia de Urbanismo de Córdoba, declarando este último que "en Navidades ya podriamos estar mudados a ese terreno y comernos allí las uvas". Estas declaraciones se produjeron en Octubre de 2012. 

Pues bien, en Noviembre de 2012 (pocos días después) se nos comunicó que definitivamente no nos cederían esa parcela, a pesar del contrato de cesión que aún poseemos. La última oferta del Ayuntamiento ha sido cedernos el uso de menos de la mitad de esta parcela. Y por supuesto, hemos dicho NO. Nos han tomado el pelo, nos han infravalorado y no tienen ni idea de la función de una Asociación Protectora de Animales, y sus necesidades, más aún en una ciudad como Córdoba, donde los abandonos y los casos de maltrato se cuentan por decenas a diario. La mitad de dicha parcela supone una superficie ínfima, ridícula, donde por más que lo hemos intentado, solo encajarían una cantidad de cheniles como para albergar a unos 10 o 15 perros como mucho. Evidentemente no podemos aceptar esta oferta, que además, incumple con el contrato de cesión que firmaron. Y lo peor de todo es que nos han estado mareando hasta
UN MES antes del juicio, del que se desprenderá una sentencia para el desalojo de nuestro albergue, sin ninguna posibilidad ya de evitarlo. No nos han dado opción a buscar una alternativa, (a pesar de haberlo propuesto por nuestra parte una y otra vez), nos hemos quedado sin tiempo, nos han llevado a una situación límite, en la que nos quedamos sin alternativas. 

Os pedimos todo el apoyo posible, para ayudarnos en esta difícil situación. Necesitamos: 

- Que os unáis activamente a nuestras protestas contra el Ayuntamiento de Córdoba, que todo el mundo se entere del engaño y de la actuación que han tenido. 

- Que nos ayudeis a reubicar a nuestros perros cuando se produzca el desalojo, que probablemente sea en marzo-abril (2013)

- Que nos a
yudeis en la búsqueda de un terreno que podamos comprar, que sea asequible para nuestra economía (basada única y exclusivamente en las cuotas y donativos de socios y particulares), y donde podamos empezar a construir cuanto antes un albergue. 

FIRMA NUESTRA PETICIÓN ONLINE, CON CADA FIRMA, UN EMAIL DE ESTA CARTA LLEGARÁ AL AYUNTAMIENTO DE CÓRDOBA:


-- 
  
ESTA CUENTA ES SÓLO PARA DIFUSIÓN,
SI QUIERES CONTACTAR CON NOSOTROS,
¡GRACIAS!


        El Arca de Noé de Córdoba

        
  www.arcanoecordoba.es
    
ADOPTA-ACOGE-APADRINA-HAZTE SOCIO


       Síguenos en FACEBOOK. Pincha aquí
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
En résumé, il faudrait un miracle....<br /> Mais le pot de fer ctre le pot de terre, aieaieaie, caramba !<br /> <br /> Il y a longtemps que j'ai signé la pétition.<br /> j'ai pas hésité, même si c'est pas grd chose...
Répondre
L
<br /> <br /> OUi, voilà.... et dire qu'ils étaient là avant tout le monde et que les voisins sont illégaux, mais leur plainte légale?????????????????<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Tous des pourris, tous des galgueros!<br /> <br /> <br /> <br />
B
Hello,<br /> <br /> Comment ça se passe pr eux ?<br /> T'as des nouvelles.<br /> <br /> Bonne soirée
Répondre
L
<br /> <br /> Coucou!<br /> <br /> <br /> Oui, j'ai des nouvelles et elles ne sont pas bonnes.... Elles doivent acheter un terrain et n'ont pas d'argent car les urgences ne cessent d'arriver. Si elles sont explusées sans au préalable<br /> avoir les installations, elles devront mettre les chiens en pension, ce qui fera des frais colossaux...<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
F
Hélas, c'est le pot de fer contre le pot de terre!<br /> <br /> Je leur souhaite sincèrement de vite trouver une solution pour tous ces pauvres loulous !!!
Répondre
L
<br /> <br /> Cela va être très difficile... quelle poisse, vraiment!<br /> <br /> <br /> Il faut signer la pétition et faire tourner.... la Municipalité doit voir que les bénévoles ne sont pas seules et le fait que des signatures viennent de l'étranger, c'est un plus.... l'image...<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
M
M'enfin, non seulement les fonctionnaires de ce gouvernement traitent les animaux avec un mépris inoui, mais ils se permettent d'étendre leur mépris à leurs concitoyens ! HONTE à ces élus<br /> malhonnêtes et arrogants.<br /> Comment s'en sortir dans un cas de figure pareil !! Je signe immédiatement la pétition.
Répondre
L
<br /> <br /> MERCIIIIIIIIIIIIIII<br /> <br /> <br /> <br />
N
Pétition signé et partagé,il faut les aider!
Répondre
L
<br /> <br /> Plutôt voui!!!<br /> <br /> <br /> MERCIIIIIIIIIIIIII<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters