Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 08:58

 

A toutes celles et ceux qui n'ont plus leur compagnon.....

 

 

 

Dès lors qu'un chien s'en est allé, des lambeaux de notre peau s'en vont aussi et des poils restent agrippés à notre chandail.


On pourra lire, du matin au soir, l'empreinte laissée par sa tête et son museau au creux de notre main, l'aboiement et les mouvements frénétiques de son fouet retentiront dans le vide de notre retour, incroyablement silencieux, sans le cliquetis de ses ongles sur le sol ni les hululements de joie.


Et tout nous reviendra en mémoire, les vertes prairies des parcs, les empreintes sur la neige, les patounes qui, sous l'eau, nagent à nos côtés. Les bâtons lancés, le sable dans les oreilles et sur la truffe, les coquillages sur les coussins du divan.


Dès lors qu'un chien s'en est allé, la gamelle reste là et la laisse est accrochée, inerte.


On se regarde les pieds dans la cuisine, et il n'y a plus de couinements d'une queue, heurtée par mégarde.


On se sent volé, perdu et muet. Voilà pourquoi on parle à tort et à travers de ce qui n'a pas d'importance, pourvu qu'on nous enlève le poids de l'absence de ce corps chaud et poilu, étendu et endormi sur nos jambes ou sur nos chaussures pendant que nous regardions le téléjournal.


Dès lors qu'un chien s'en est allé, nous pleurons à chaudes larmes, sans retenue ni contrôle, sans l'ambivalence que nous éprouvons à la mort d'un humain, sans conflits et litiges, tourments et passion d'une vie entière.


Au contraire, avec lui, nous connaissons la pureté d'un amour, et lorsque le chien s'en va, cet amour reste en nous. Il nous l'a offert sans hésitation, nous en a fait cadeau sans défection dans son regard infini, doucement velouté, constamment vigilant, qui n'a jamais fléchi quand il croisait le nôtre.


 

Dès lors qu'un chien s'en va, c'est réellement un part de notre vie qui s'en va avec lui.

 

 

 

chien10177907_10202988139041121_8578925962197023854_n.jpg

 

 

Grazia Repetto a partagé une photo de Beppe Tosches.

 

Quando se ne va un cane, se ne vanno lembi della nostra pelle e restano peli attaccati ai maglioni.
E l’impronta della testa e del muso nel concavo della nostra mano si leggerà al mattino e alla sera, la voce dell’abbaio e la coda frenetica rimbomberanno nel vuoto del nostro rientro incredibilmente silenzioso, senza ticchettio delle unghie sul pavimento né ululati di gioia. 
E tutto tornerà in mente, i prati verdi dei parchi, le impronte sulla neve, le zampe sott’acqua che ci nuotano accanto. I bastoni lanciati, la sabbia nelle orecchie e nel naso, la conca sui cuscini del divano.
Quando se ne va un cane, la ciotola rimane lì, e il guinzaglio è appeso inerte. 
Ci si guarda tra i piedi mentre si cammina in cucina, e non c’è più il guaito di una coda pestata per sbaglio. 
Ci si sente defraudati e spersi, e muti. Per quello poi si chiacchiera a vanvera, di cose che non ci importano granché, purché ci distolgano dall’assenza del corpo caldo e peloso sdraiato e addormentato sulle nostre gambe o sulle nostre scarpe mentre guardiamo il telegiornale. 
Quando un cane se ne va, piangiamo sangue, senza ritegno né controllo, senza l’ambivalenza di ciò che conserviamo alla morte di un amato umano, carica di conflitti e litigi, tormento e passione di una vita intera. 
Al contrario, con lui conosciamo la purezza dell’amore che, quando un cane che se n’è andato, resta in noi. Ce l’ha offerta sempre senza esitazioni, regalata senza pause contenuta nel suo sguardo infinito, dolcemente vellutato, costantemente vigile che non si è mai abbassato incrociando i nostri occhi.
Quando se ne va un cane, realmente se ne va una parte della nostra vita.


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
c est exactement ce qu'on ressent, très joli texte, on y laisse quelques morceaux de soi et on se doit de continuer pour les autres...
Répondre
L
<br /> <br /> Pour ceux qui sont déjà là, et peut-être pour celle... qui viendra, à son tour, réchauffer notre coeur et combler notre amour de sa présence.<br /> <br /> <br /> Marianne, tu traverses de sales moments. De tout coeur avec toi, mais ça, tu le sais déjà.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
M
C'est tellement vrai....cela fait 3 ans que mon gros nounours est parti,mais la douleur est toujours présente,comme un flamme dans le coeur qui ne s'éteindra jamais.Il n'y a pas une journée sans<br /> que je pense à lui.Et je n'oublie pas ma gigie qui m'a accompagné durant toute mon enfance.Angie,Kendo je vous aime...vous me manquez...
Répondre
L
<br /> <br /> Et ils nous manqueront pour toujours....<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
A
Nous venons vers vous aujourd'hui afin d’alerter la population locale et rendre justice aux animaux victimes de disparitions inquiétantes, d’enlèvements, et/ou de mauvais traitements que l'on peut<br /> qualifier de barbares, voir d'inhumains.<br /> <br /> Aidez-nous à sauver Youna et tous les chats victimes de maltraitances en signant cette pétition :<br /> http://www.mesopinions.com/petition/animaux/youna-autres-chats-stop-maltraitance-envers/12087
Répondre
L
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Z
Magnifique texte! lorsqu'un chien ou un chat s'en va c'est un véritable arrachement physique et moral d'une grande cruauté .<br /> je partage
Répondre
L
<br /> <br /> Merci.... oui, toutes les petites créatures que nous aimons sont présentes dans nos coeurs à tout jamais<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters