Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 21:37

 

Des paroles pleine de bon sens....
Comme quoi,...

 

Merci Joachim!


 
 

Médine - Panther Blues (feat Tiers Monde) (extrait de l'album ARABIAN PANTHERS)

Aux antipodes, cohabitent le fauve et l'antilope
L'époque change les antidépresseurs en antidotes
Mes anticorps sont ceux d'un antiquaire
Depuis que la moral est dans les cuves en titane d'Antifer*
Antipersonnel, mine de reynold's
Moi, plus j'connais les Hommes, et plus j'aime les bulldogs
Il y a les mangeurs et les mangés, les chasseurs et les chassés
La loi de la jungle, pour les carnassiers
Au sommet de la chaine alimentaire
Il y a l'espèce Humaine et son amour monétaire
Mégalomane, pour une poignée de terre
Polémique d'orgueil qui se mettent au régime totalitaire
Ce sont eux, qui gouvernent sur la terre ferme
Mais certainement, ceux qui surpeupleront l'enfer
On n'a jamais vu de lions piller l'Afrique
Et ce n'est pas d'un cerveau de gazelle, qui est sorti l'arme atomique
Aucun renard, aussi ruse soit-il
N'est parvenu a détruire les réacteurs de Tchernobyl
Aucune hyène, aussi futé soit elle,
Aussi cruelle, n'est responsable de l'Apartheid
Imprimes sa, l'atmosphère est déprimante
Imprimes sa. que je me barre vivre auprès des primates
Ou les grizzlis font grise mine, manque de grisbis*
Les chiens se contentent de friskies, et courent derrière leurs frisbees
Ou les panthères ne connaissent pas la peur
En costards hautes coutures, sont leurs fourrures de prédateurs
Ne chassent, que pour se nourrir, frappent que pour se couvrir
De ceux qui souhaiteraient les voir mourir

Refrain: Tiers Monde
Voici, le blues des panthères
Le seum qu'elles enterrent
Solidaires, car l'Homme est le pire des compères
Du Black au prolétaires, Chinois ou Berbères
Ils sont devenus pire, du blues des panthères
Le blues des panthères
Aucun animal n'envoie ces leaders au cimetière
L'Homme est le pire frère !
Du black au prolétaires, Chinois ou Berbères
L'Arabian ter-ter
Chante le blues des panthères
Le blues des panthères

Médine:
Effleure de ma plume, la flore et la faune
Lorsque la flore a fumée, endommage le flaire des fauves
Si le monde était une foret géante
Comprends que le shit serait une fléchette tranquillisante
Comprends que les prisons sont des abattoirs
Les ghettos, des labyrinthes pour rats de laboratoires
Et qu'au sommet de la pyramide des espèces
Règne en souverain le pire ami du respect
Bipèdes, mammifères dotés de raisons
Qui marchent sur la terre, sans que repousse le gazon
Prénom, australopithèque, Homme de Néandertal
Se réhydrate au pétrole sur une mamelle en métal
On a jamais vu de singes armé d'un fusil
Et ce n'est pas d'un ventre de porc d'où sont sortis les nazis
Aucun requin aussi vicieux soit-il
Aussi versatile, n'a les intentions d'un Janjawid*
La vie est cruelle, a travers les yeux d'un taureau
La vérité, se trouve dans les monts du Muppets Show*
Crois moi sur parole, bonhomme ou tombe dans les pommes
La cruauté n'a d'égal que l'imagination de l'Homme
Mais les panthères, elles vivent en solitaires
Pas qu'elles soient non solidaires
Mais de toutes les chaines elles se libère
Hibernent, le soir prennent les étoiles pour épouse
Un rugissement royal, c'est leurs panthère blues

Refrain: Tiers Monde
Voici, le blues des panthères
Le seum qu'elles enterrent
Solidaires, car l'Homme est le pire des compères
Du Black au prolétaires, Chinois ou Berbères
Ils sont devenus pire, du blues des panthères
Le blues des panthères
Aucun animal n'envoie ces leaders au cimetière
L'Homme est le pire frère !
Du black au prolétaires, Chinois ou Berbères
L'Arabian ter-ter
Chante le blues des panthères
Le blues des panthères

Médine:
On est capable du meilleur comme du pire
Mais c'est dans le pire qu'on reste les meilleurs
Vous parier, un tour de barillet
Qu'il y a plus d'humanités dans un reportage animalier
Qu'il y'en a dans les soins d'une O.N.G
Ou dans les tribunes d'un match OM - PSG
Ou les supporters imitent le cris du gorille
A dos gris, telles sont les conneries des pourris
C'est le singe qui descend de l'Homme et pas l'inverse
C'est la thèse de Darwin* qui à retourna sa veste
J'atteste que cette vie n'est qu'un test
Que le jugement approche pour le clave et ses altesses
On n'a jamais vu, de panthère en trophée
Sans que le bras du braconnier soit atrophié
Aussi longtemps qu'elles n'auront pas d'historien
Les récits de chasse, seront a la gloire de l'être humains

Aux antipodes, cohabitent le fauve et l'antilope
L'époque change les antidépresseurs en antidotes
Mes anticorps sont ceux d'un antiquaire
Depuis que la moral est dans les cuves en titane d'Antifer*
Antipersonnel, mine de reynold's
Moi, plus j'connais les Hommes, et plus j'aime les bulldogs
Il y a les mangeurs et les mangés, les chasseurs et les chassés
La loi de la jungle, pour les carnassiers
Au sommet de la chaine alimentaire
Il y a l'espèce Humaine et son amour monétaire
Mégalomane, pour une poignée de terre
Polémique d'orgueil qui se mettent au régime totalitaire
Ce sont eux, qui gouvernent sur la terre ferme
Mais certainement, ceux qui surpeupleront l'enfer
On n'a jamais vu de lions piller l'Afrique
Et ce n'est pas d'un cerveau de gazelle, qui est sorti l'arme atomique
Aucun renard, aussi ruse soit-il
N'est parvenu a détruire les réacteurs de Tchernobyl
Aucune hyène, aussi futé soit elle,
Aussi cruelle, n'est responsable de l'Apartheid
Imprimes sa, l'atmosphère est déprimante
Imprimes sa. que je me barre vivre auprès des primates
Ou les grizzlis font grise mine, manque de grisbis*
Les chiens se contentent de friskies, et courent derrière leurs frisbees
Ou les panthères ne connaissent pas la peur
En costards hautes coutures, sont leurs fourrures de prédateurs
Ne chassent, que pour se nourrir, frappent que pour se couvrir
De ceux qui souhaiteraient les voir mourir

Refrain: Tiers Monde
Voici, le blues des panthères
Le seum qu'elles enterrent
Solidaires, car l'Homme est le pire des compères
Du Black au prolétaires, Chinois ou Berbères
Ils sont devenus pire, du blues des panthères
Le blues des panthères
Aucun animal n'envoie ces leaders au cimetière
L'Homme est le pire frère !
Du black au prolétaires, Chinois ou Berbères
L'Arabian ter-ter
Chante le blues des panthères
Le blues des panthères

Voici, le blues des panthères
Le seum qu'elles enterrent
Solidaires, car l'Homme est le pire des compères
Du Black au prolétaires, Chinois ou Berbères
Ils sont devenus pire, du blues des panthères
Le blues des panthères
Aucun animal n'envoie ces leaders au cimetière
L'Homme est le pire frère
Du black au prolétaires, Chinois ou Berbères
L'Arabian ter-ter, chante le blues des panthères
Le blues des panthères

Tiers Monde:
Plus je connais les hommes
Plus j'aime les pits, les vipères
Blues de panthères,l'Homme est un cancer
Pendant les artères, coup de cœur mais un cratère
j'ai le blues des panthères
Le blues des panthères
C'est l'African et l'arabian ter-ter
Détére détére asiatique prolétaire panthère
Détére détére Din Records
Détére détére, détére détére

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lesanimauxmaltraites.over-blog.com
  • : Ce blog se veut le relais des bénévoles oeuvrant pour la cause animale et contre la maltraitance en général.
  • Contact

Horloge

Recherche

Le Shop

Nieve book cover.jpeg

Pour plus d'informations cliquez sur le lien suivant: 

J'ai un ange à la maison. Pensez à eux, soutenez-les!

 

tapa luli 1 [640x480]

 

Téléchargez gratuitement le recueil de tous les contes en espagnol de M. Ricardo Muñoz José

 

Non à la fourrure!

http://www.igualdadanimal.org/files/banners/igualdadanimal_120x90_001.jpg

Non à l'hippophagie

GetAttachment.aspx

Visiteurs

free counters